X FERMER

NAVIGATION

OFFRES EMPLOI MEDICAL
OFFRES EMPLOI MEDICAL
  • jeunes Retraités
  • SITE GRATUIT
    Site Gratuit
    ACTUALITÉS
    Comment se protéger du Coronavirus,de la Grippe ainsi que de la Gastro-Entérite Dérapage Mortel au SAMU de STRASBOURG LA FOLIE COLLECTIVE du COVID-19 Erreur de Diagnostic et dysfonctionnements Hospitaliers Fête des Carabins en plein Coronavirus au C.H. de Bigorre à TARBES Communication des Professionnels de Santé Revalorisation des salaires des Praticiens Hospitaliers Prescription des Arrêts de Travail par le Médecin du Travail Arnaque d'une fausse médecin aux Tests covid-19 facturé à 70 € Dernier Décret relatif aux mesures générales COVID-19 COVID-19 Grosse Fatigue Vrai Brancardier et Faux Etudiant, Interne en Médecine Le Syndicat national des jeunes généralistes pétitionne pour « dissoudre » l'Ordre Face aux déprogrammations « administratives », les praticiens de bloc alertent sur les pertes de chance? et leur risque juridique accru
    EXEMPLES DE CAS
    Chirurgie ophtalmique Chirurgie orthopédique Chirurgie Dentaire
    FRAUDES MEDICALES
    Exercice illégal de la Médecine et/ou Complicité d'Exercie illégal de la Médecine Fausses Expertises Médicales

    COORDONNÉES

    CES MÉDECINS DEVENUS DE VÉRITABLES MERCENAIRES

    • C’est une expression peu respectueuse pour décrire ou parler d’une catégorie de médecins intérimaires dans le monde hospitalier.
    • Ce sont notamment des médecins urgentistes, anesthésistes et chirurgiens qui veulent organiser un temps de travail plus rémunérateur et pouvoir disposer de leur temps libre par choix personnel sans aucune garantie de carrière.
    •  Les Mercenaires sont des médecins dont le but inavoué est guidé principalement par l’aspect financier.
    • Les plus dangereux sont certains médecins titulaires, contractuels ou non inscrits à l’Ordre (non médecin) exerçant à temps plein dans un établissement de santé qui veulent augmenter à tout prix leurs revenus.
    • Ils transforment leur temps de repos en temps de travail et sont parfois les premiers à se plaindre auprès de leur employeur principal de leurs conditions de travail épuisantes…
    • Ces médecins sont souvent fatigués et refusent d’en faire le constat.
    • Ils accumulent les erreurs, les manques d’attention, de concentration, et deviennent  facilement irritables face aux patients et personnels notamment entre minuit et 8 heures du matin.
    • Certains font beaucoup de temps de trajet pour aller d’un hôpital à l’autre, parfois plus de 600 kilomètres ou plus pour une période (flash) de travail de 48 heures sans aucun repos continu d'au moins 8 heures de suite.

       Le week-end, les jours fériés, le lundi et la nuit profonde sont les périodes les plus dangereuses et risquées.

       On vous en dira bien plus au téléphone sous le sceau de la confidentialité.

    • Création en mai 2018 d'un syndicat de médecins intérimaires de type "Mercenaires"en réaction aux Décrets n°2017-1520 et n°2017-1605 ainsi qu'à l'Instruction du 28 Décembre 2017 dont les liens figurent sur cette page.
    • Ce syndicat appelle ses adhérents et sympathisants au non respect de ces derniers textes encadrant l'intérim médical attendu que certains médecins demandent entre 2.000 € et 3.000 € /nets par jour auxquels s'ajoutent les frais de déplacement.