X FERMER

NAVIGATION

ACTUALITÉS
Macron aux Français : Situation du Coronavirus dans le monde A Bayonne et Nîmes, plusieurs médecins accusés d'avoir escroqué leur CPAM COVID-19 Situation des Vaccins Obligatoires La Roumanie transfère des malades critiques vers la Hongrie et le Danmark fait don de Matériel Médical Liste des pays à haut risque épidémiologique, mise à jour L'infirmière bosse avec un faux pass: trois morts Services de Soins Critiques Des étudiants de médecine formés à Orléans, dès la rentrée prochaine, par la faculté croate de Zagreb Réserves de sang au plus bas : le cri d'alerte de l'EFS Ontario : Le permis de santé COVID est abandonné après des manifestations à grande échelle L'hôpital public a besoin d'un plan blanc contre la bureaucratie Les Médecins irresponsables Nouvelle page crée le 12/04/2023 à 11:30:11 L'innovation Médicale, une révolution permanente au service de l'humanité Les Perturbateurs de notre société Le retour des soignants non vaccinés à l'hôpital va-t-il créer des tensions au sein des équipes ? Retour des non Vaccinés au Covid Déserts Médicaux Radio NOVA Covid : 72 personnes ont été indemnisées pour des complications après une vaccination Dix médecins Français de Renommée Mondiale Traversée d'un Désert Médical en Ardèche Don du Corps à la science « Nous, soignants » : un documentaire engagé sur la « dilapidation » de notre système de santé sur France 3 Déserts médicaux : c'est officiel, les infirmiers peuvent signer des certificats de décès dans six régions pendant un an Gouttières d'alignement dentaire achetés en ligne : les orthodontistes alertent sur les risques Suspension unilatérale des IJ : le Conseil constitutionnel censure le gouvernement « Sans eux, l'hôpital s'effondre » : des milliers de médecins menacés de perdre leur poste Absurdités des Certificats Médicaux de Complaisance
EDITO
C'est un leurre de penser que de jeunes médecins seront aussi efficaces que des médecins aguerris
SITE GRATUIT
Site Gratuit
ERREURS MÉDICALES
ERREURS MÉDICALES causant des Dommages ERREURS PAR LE PERSONNEL SOIGNANT ORIGINES DES ERREURS MÉDICALES
FRAUDES MEDICALES
Exercice illégal de la Médecine et/ou Complicité d'Exercie illégal de la Médecine Fausses Expertises Médicales Questions sur le Covid-19
LES MERCENAIRES INTÉRIMAIRES
Ces Médecins devenus de véritables Mercenaires
EXEMPLES DE CAS
Chirurgie ophtalmique Chirurgie orthopédique Chirurgie Dentaire Chirurgie viscérale cà pourrait vous arriver En savoir plus sur les barrières et les EHPAD
NOS PRESTATIONS
Notre Expertise
  • QUI SOMMES-NOUS
  • Nos Services et Domaines de Compétences
    NOUS CONNAÎTRE
    Daniel DUVAL
    LES ÉVÈNEMENTS
    Conférence à BUCAREST (Roumanie)
    HORAIRES
    HORAIRES
    Sites Partenaires www.arime.fr ou www.arime.eu
    OFFRES EMPLOI MEDICAL
  • Futurs ou Nouveaux Retraités
  • Bon Plan Professionnel pour les Aides Soignants et Infirmiers

    COORDONNÉES

    ERREUR MÉDICALE DE GRANDE ENVERGURE

    Une erreur aux conséquences dramatiques. Un Toulousain de 65 ans se bat actuellement pour obtenir réparation auprès de la justice après s'être fait retirer à tort deux lobes au niveau des poumons. Comme le raconte Le Parisien ce mardi après une révélation de La Dépêche du Midi, l'homme s'est vu diagnostiquer un cancer du poumon après une infection pulmonaire en 2018.

    Peu après sa lourde opération, il apprend la méprise lors d'un rendez-vous médical.

    "Quand je revois le chirurgien mi-avril, il m’annonce qu’il a une bonne et une mauvaise nouvelle: la bonne, c’est que je ne souffre pas d’un cancer, la mauvaise, c’est que l’on m’a ôté deux lobes au poumon pour rien", raconte-t-il au Parisien.

    Passé le choc, le Toulousain doit apprendre à vivre après son opération, alors que ses capacités pulmonaires ont été largement réduites et qu'il a rapidement le souffle court. Un drame pour ce sportif passionné entre autres de ski nautique, de squash ou de golf. "Le 14 juillet, j’ai encore tenté de faire du ski nautique, j’ai tenu cinq minutes", explique-t-il.

    Une plainte classée sans suite

    Pour obtenir réparation, il décide alors de porter plainte contre X pour "blessure involontaire" en s'appuyant sur des éléments qui montrent que le laboratoire de Montauban à l'origine de ses analyses a inversé ses résultats avec ceux d'une femme qui souffrait, elle, d'un véritable cancer.

    "La plainte a en fait été classée sans suite, seulement dix jours après son dépôt. Rien, aucune enquête n’a été diligentée, alors nous avons saisi directement un juge d’instruction, le 28 avril, comme la loi le permet. C’est incroyable que rien n’ait été fait avant puisqu’il y a des éléments pour prouver les responsabilités du laboratoire", s'insurge son avocat, Me Laurent de Caunes, auprès du quotidien.

    La bataille est donc enclenchée, et une expertise doit avoir lieu dans les prochaines semaines pour évaluer le préjudice subi par celui qui a été contraint à la retraite anticipée. Pour l'avocat, un tel silence de la justice est inacceptable: "on fait comme si rien ne s’était passé et on ne tient pas compte du stress psychologique qu’il a subi durant des mois, pensant qu’il allait mourir".

     

    LES ACTUALITÉS ARCHIVÉES