X FERMER

NAVIGATION

OFFRES EMPLOI MEDICAL
OFFRES EMPLOI MEDICAL
SITE GRATUIT
Site Gratuit
ACTUALITÉS
Les Conseils de Météo France en période de Canicule Comment se protéger du Coronavirus,de la Grippe ainsi que de la Gastro-Entérite Sélection du Journal Officiel Malaise général dans les EHPAD Dérapage Mortel au SAMU de STRASBOURG Les Syndicats,partenaires sociaux ? Non,usurpateurs de légitimité ! Hôpital d'Aubenas : un collectif de médecins dénonce de graves dysfonctionnements Accident Bactériologique ? La fumée peut transmettre le COVID 19 Conséquences liées au Déconfinement Incompréhension totale dans un hôpital de Croatie La parole libérée d'un médecin de l'Aveyron Arnaques et Fraudes sur Internet Erreur Médicale Mortelle LA FOLIE COLLECTIVE du COVID-19 Conséquences collatérales du Covid-19 Attention aux yeux des enfants Crise Administrative et Sanitaire à Saint Martin dans les Caraïbes La Préfecture répond à la tribune des médecins de Saint Martin
LES MERCENAIRES INTÉRIMAIRES
Ces Médecins devenus de véritables Mercenaires
ERREURS MÉDICALES
ORIGINES DES ERREURS MÉDICALES
EXEMPLES DE CAS
Chirurgie ophtalmique Chirurgie orthopédique Chirurgie Dentaire Chirurgie viscérale cà pourrait vous arriver
FRAUDES MEDICALES
Exercice illégal de la Médecine et/ou Complicité d'Exercie illégal de la Médecine
HORAIRES
HORAIRES

COORDONNÉES

LA FRANCE MANQUE-T-ELLE DE MÉDECINS ?

              La France manque-t-elle vraiment de médecins ?

  • La France souffre d’une mauvaise répartition des médecins généralistes et spécialistes sur l’ensemble de son territoire à cause du manque de volonté politique des pouvoirs publics de prendre des mesures visant à interdire partiellement ou complètement la liberté d’installation comme l’a fait depuis longtemps le Québec.
  • En France, les médecins sont payés pendant leurs études à partir du deuxième cycle soit pendant 7 ans pour les généralistes et plus pour les spécialistes en fonction de la durée de spécialisation.
  • Pendant l’internat, ils sont généralement logés et nourris gratuitement, sinon, ils perçoivent une indemnité compensatrice peu attractive.
  • Dans certains pays de l’Est de l’Europe, les études médicales ne sont pas gratuites et les étudiants ne perçoivent aucun salaire de l’Etat.
  • Certaines spécialités très utiles comme l’anesthésie, l’ophtalmologie, la médecine d’urgence, la radiologie et la Psychiatrie sont nettement déficitaires et concourent à la fermeture des services hospitaliers publics.
  • Les déserts médicaux touchent maintenant les chefs-lieux de cantons de 1.000 à 5.000 habitants et des petites villes jusqu’à 15.000 habitants environ.

LES ACTUALITÉS ARCHIVÉES