X FERMER

NAVIGATION

ACTUALITÉS
Macron aux Français : Situation du Coronavirus dans le monde A Bayonne et Nîmes, plusieurs médecins accusés d'avoir escroqué leur CPAM COVID-19 Situation des Vaccins Obligatoires La Roumanie transfère des malades critiques vers la Hongrie et le Danmark fait don de Matériel Médical Liste des pays à haut risque épidémiologique, mise à jour L'infirmière bosse avec un faux pass: trois morts Services de Soins Critiques Des étudiants de médecine formés à Orléans, dès la rentrée prochaine, par la faculté croate de Zagreb Réserves de sang au plus bas : le cri d'alerte de l'EFS Ontario : Le permis de santé COVID est abandonné après des manifestations à grande échelle Deux médecins de Kiev se sont mariés en temps de guerre Au moins 120 services d'urgences font face à de graves « difficultés »avant l'été, « du jamais-vu » La France demande aux citoyens de porter à nouveau des masques dans les espaces bondés Rentrée à la Faculté de Médecine de Târgu-Mures (Roumanie) et Hambourg (Allemagne) Pré-Rentrée à la Faculté de médecine de CLUJ-NAPOCA (Roumanie) L'hôpital public a besoin d'un plan blanc contre la bureaucratie Les Médecins irresponsables Corruption au COVIDS Patient décédé 48 heures après son passage aux urgences de Mulhouse : la famille porte plainte Fraude aux SMS Fraude sur environ 500 Tests Covid Négatifs Procès en Appel du Médiator Fausses ordonnances : dans la Loire, un pharmacien interdit d'exercer après une fraude à la Sécu L'innovation Médicale, une révolution permanente au service de l'humanité Les Perturbateurs de notre société Le retour des soignants non vaccinés à l'hôpital va-t-il créer des tensions au sein des équipes ? Retour des non Vaccinés au Covid La Téléconsultation vue par Charlie Hebdo Déserts Médicaux Radio NOVA Covid : 72 personnes ont été indemnisées pour des complications après une vaccination Dix médecins Français de Renommée Mondiale Le Professeur Claude GOT Traversée d'un Désert Médical en Ardèche Baignades en Seine et JO 2024, quand la fable tourne au fiasco L'inde face au virus Nipah
EDITO
C'est un leurre de penser que de jeunes médecins seront aussi efficaces que des médecins aguerris
SITE GRATUIT
Site Gratuit
ERREURS MÉDICALES
ERREURS MÉDICALES causant des Dommages ERREURS PAR LE PERSONNEL SOIGNANT ORIGINES DES ERREURS MÉDICALES
FRAUDES MEDICALES
Exercice illégal de la Médecine et/ou Complicité d'Exercie illégal de la Médecine Fausses Expertises Médicales Questions sur le Covid-19
LES MERCENAIRES INTÉRIMAIRES
Ces Médecins devenus de véritables Mercenaires
EXEMPLES DE CAS
Chirurgie ophtalmique Chirurgie orthopédique Chirurgie Dentaire Chirurgie viscérale cà pourrait vous arriver En savoir plus sur les barrières et les EHPAD
NOS PRESTATIONS
Notre Expertise
  • QUI SOMMES-NOUS
  • Nos Services et Domaines de Compétences
    NOUS CONNAÎTRE
    Daniel DUVAL
    LES ÉVÈNEMENTS
    Conférence à BUCAREST (Roumanie)
    HORAIRES
    HORAIRES
    Sites Partenaires www.arime.fr ou www.arime.eu
    OFFRES EMPLOI MEDICAL
  • Futurs ou Nouveaux Retraités
  • Bon Plan Professionnel pour les Aides Soignants et Infirmiers

    COORDONNÉES

    PATIENT DÉCÉDÉ 48 HEURES APRÈS SON PASSAGE AUX URGENCES DE MULHOUSE : LA FAMILLE PORTE PLAINTE

    Patient décédé 48 heures après son passage aux urgences de Mulhouse : la famille porte plainte

    La famille d'un homme décédé à Mulhouse moins de 48 heures après avoir quitté les urgences avec des antidouleurs a porté plainte jeudi, a indiqué son avocat à l'AFP. Daniel Perrette, 38 ans, est décédé chez lui dans la nuit du 22 au 23 janvier. Selon les premiers résultats de l'autopsie, le trentenaire est décédé des suites d'une déchirure au niveau du duodénum.

    Le 21 janvier, le patient s'est présenté dans la nuit aux urgences du Groupe hospitalier de la région de Mulhouse et Sud Alsace (GHRMSA) en se plaignant de graves douleurs abdominales. Il a été pris en charge et des prélèvements biologiques ont été effectués.  « On lui a donné du Tramadol et il a été placé sous perfusion à base de morphine », selon une de ses sœurs, Priscilla Bein, qui lui a parlé par téléphone.

    « On l'a laissé sortir vers 13 heures, alors qu'il demandait à être hospitalisé, (avec) un courrier à remettre à son médecin traitant, dans lequel il est écrit qu'il présentait une hyperalgie au niveau de l'abdomen et évoquée l'évolution probable d'une pancréatite aiguë », a-t-elle raconté. « Il est rentré à pied de l'hôpital et m'expliquait qu'il avait du mal à marcher. Il m'a surtout raconté qu'il avait appelé à trois reprises les urgences le samedi. La personne qu'il a eue au bout du fil lui aurait demandé d'arrêter d'appeler et d'aller voir son médecin traitant », a témoigné sa sœur.

    Enquête 

    Le dimanche soir, un proche est passé le voir « mais il allait tellement mal qu'il était couché », a souligné Priscilla Bein. Quand une de ses sœurs est venue le chercher le lundi matin pour l'accompagner chez le médecin, personne n'a répondu. Les pompiers sont intervenus et l'ont découvert mort, au pied de son lit. « Je ne suis pas médecin, mais je ne comprends pas pourquoi on ne lui a pas fait un scanner, une échographie, pourquoi on l'a laissé repartir seul alors qu'il n'allait pas bien et qu'il le disait », s'interroge sa sœur.

    La brigade criminelle a lancé une enquête pour déterminer les causes de la mort L'avocat de la famille, Renaud François, a déclaré qu'il n'avait pas eu accès au dossier médical mais demanderait « également une expertise médicale ». Sollicité, le GHRMSA a indiqué dans un communiqué « apporter tout son soutien à la famille du défunt et se tient à sa disposition pour toute précision médicale ».

    Source : Quotidien du médecin 17/02/2023

     

     

    LES ACTUALITÉS ARCHIVÉES