X FERMER

NAVIGATION

ACTUALITÉS
PASS Sanitaire: l'accord entre députés et sénateurs permet au gouvernement de tenir son calendrier Macron aux Français : Situation du Coronavirus dans le monde A Bayonne et Nîmes, plusieurs médecins accusés d'avoir escroqué leur CPAM COVID-19 Situation des Vaccins Obligatoires La Roumanie transfère des malades critiques vers la Hongrie et le Danmark fait don de Matériel Médical Liste des pays à haut risque épidémiologique, mise à jour Tests antigéniques et autotests : le froid peut fausser les résultats Réserves de sang au plus bas : le cri d'alerte de l'EFS Ontario : Le permis de santé COVID est abandonné après des manifestations à grande échelle Expiré en France, le Passe reste valable au Luxembourg Guerre en Ukraine : L'utilisation par la Russie de l'arme nucléaire tactique est redoutée Faux Médecin obcédé par la Médecine En France, le Covid a fauché près de 100.000 vies de plus qu'en période normale Pénurie de lait infantile : un avion chargé de 31 tonnes a atterri aux Etats-Unis, un second attendu On a le droit de ne pas aller bien Erreur médicale de grande envergure Une clinique accusée de mentir pour éviter la fermeture de son bloc Fac de médecine d' Orléans : première rentrée Rentrée à la Faculté de Médecine de Târgu-Mures (Roumanie) et Hambourg (Allemagne) Pré-Rentrée à la Faculté de médecine de CLUJ-NAPOCA (Roumanie) L'hôpital public a besoin d'un plan blanc contre la bureaucratie Corruption au COVIDS Patient décédé 48 heures après son passage aux urgences de Mulhouse : la famille porte plainte Fraude aux SMS Fraude sur environ 500 Tests Covid Négatifs Procès en Appel du Médiator Fausses ordonnances : dans la Loire, un pharmacien interdit d'exercer après une fraude à la Sécu
EDITO
C'est un leurre de penser que de jeunes médecins seront aussi efficaces que des médecins aguerris
SITE GRATUIT
Site Gratuit
LES MERCENAIRES INTÉRIMAIRES
Ces Médecins devenus de véritables Mercenaires
EXEMPLES DE CAS
Chirurgie orthopédique Chirurgie Dentaire Chirurgie viscérale cà pourrait vous arriver En savoir plus sur les barrières et les EHPAD
LE CONCEPT
Situations d'URGENCES par ERREURS -SANTÉ
NOS PRESTATIONS
Nos Services et Domaines de Compétences
NOUS CONNAÎTRE
Daniel DUVAL
site partenaire www.arime.fr
OFFRES EMPLOI MEDICAL
  • Futurs ou Nouveaux Retraités
  • Bon Plan Professionnel pour les Aides Soignants et Infirmiers

    COORDONNÉES

    VRAI BRANCARDIER ET FAUX ETUDIANT, INTERNE EN MÉDECINE

       

    L’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) a saisi le procureur de la République de Nanterre après avoir identifié un faux étudiant en médecine, selon des sources concordantes rapportées par franceinfo. Âgé de 20 ans, cet ancien brancardier des hôpitaux de Paris a été démasqué courant février par les services de l’AP-HP et l’administration de l’Université de Paris après avoir prescrit des médicaments.

    Originaire de Rouen, le jeune homme s'est fait passer pour un étudiant de la faculté de médecine Paris-Descartes (Paris V), lors de la rentrée universitaire 2020, alors qu’il était simultanément employé par l’AP-HP comme brancardier sur le site du CHU de Saclay.

    Muni d'une fausse carte d’étudiant, il a réussi à berner l’administration de l’université Paris V en prétendant avoir effectué avec succès sa PACES et sa deuxième année à la fac de médecine de Rouen. Le faux étudiant s’est fondu dans la masse des futurs médecins en nouant des relations amicales au sein de sa fac. 

    Stage en psychiatrie

    Toujours selon France info, le faux carabin a été détecté par des médecins alors qu’il effectuait un stage de psychiatrie à l'hôpital Saint-Anne. Lors de ce passage, il serait entré en relation directe avec des patients et leurs familles en se faisant passer pour un médecin – allant jusqu'à prescrire des neuroleptiques. Pour réaliser ces prescriptions via le logiciel dédié Orbis, le brancardier disposait de codes et identifiants subtilisés à des praticiens. Il a également assuré des gardes et pénétré à plusieurs reprises dans le bloc opératoire de l'hôpital Cochin où il assistait à des interventions en tant qu'externe.

    Le parcours de l'usurpateur a été interrompu à la mi-février. L'AP-HP indique avoir identifié cet individu et signalé ces agissements au parquet de Nanterre sur le fondement de l’article 40 du code de procédure pénale. Les hôpitaux de Paris ont alerté l'ensemble des cadres hospitaliers en diffusant un message interne comportant les faits, la photo, l’identité du brancardier et la consigne de lui interdire tout accès à leurs services.

    S.H.  Source : Quotidien du Médecin 05/03/2021

    LES ACTUALITÉS ARCHIVÉES