X FERMER

NAVIGATION

ACTUALITÉS
Fête des Carabins en plein Coronavirus au C.H. de Bigorre à TARBES COVID-19 Grosse Fatigue Partage des Données de Santé PASS Sanitaire: l'accord entre députés et sénateurs permet au gouvernement de tenir son calendrier Quels sont les pays d'Europe qui ont déjà adopté le pass sanitaire ? Macron aux Français : Situation du Coronavirus dans le monde A Bayonne et Nîmes, plusieurs médecins accusés d'avoir escroqué leur CPAM COVID-19 Situation des Vaccins Obligatoires La Roumanie transfère des malades critiques vers la Hongrie et le Danmark fait don de Matériel Médical Médicaments pour les patients atteints du Covid offerts à la Roumanie par l'Autriche Liste des pays à haut risque épidémiologique, mise à jour L'infirmière bosse avec un faux pass: trois morts Tests antigéniques et autotests : le froid peut fausser les résultats Des étudiants de médecine formés à Orléans, dès la rentrée prochaine, par la faculté croate de Zagreb Réserves de sang au plus bas : le cri d'alerte de l'EFS Ontario : Le permis de santé COVID est abandonné après des manifestations à grande échelle Expiré en France, le Passe reste valable au Luxembourg Guerre en Ukraine : L'utilisation par la Russie de l'arme nucléaire tactique est redoutée Faux Médecin obcédé par la Médecine En France, le Covid a fauché près de 100.000 vies de plus qu'en période normale Au moins 120 services d'urgences font face à de graves « difficultés »avant l'été, « du jamais-vu » Pénurie de lait infantile : un avion chargé de 31 tonnes a atterri aux Etats-Unis, un second attendu On a le droit de ne pas aller bien La France demande aux citoyens de porter à nouveau des masques dans les espaces bondés Erreur médicale de grande envergure Une clinique accusée de mentir pour éviter la fermeture de son bloc Fac de médecine d' Orléans : première rentrée Rentrée à la Faculté de Médecine de Târgu-Mures (Roumanie) et Hambourg (Allemagne) Pré-Rentrée à la Faculté de médecine de CLUJ-NAPOCA (Roumanie)
EDITO
C'est un leurre de penser que de jeunes médecins seront aussi efficaces que des médecins aguerris
SITE GRATUIT
Site Gratuit
ERREURS MÉDICALES
ERREURS MÉDICALES causant des Dommages ERREURS PAR LE PERSONNEL SOIGNANT ORIGINES DES ERREURS MÉDICALES
LES MERCENAIRES INTÉRIMAIRES
Ces Médecins devenus de véritables Mercenaires
EXEMPLES DE CAS
Chirurgie ophtalmique Chirurgie orthopédique Chirurgie Dentaire Chirurgie viscérale cà pourrait vous arriver En savoir plus sur les barrières et les EHPAD
LE CONCEPT
Situations d'URGENCES par ERREURS -SANTÉ QUI PEUT NOUS CONTACTER Comment ça marche ?
NOS PRESTATIONS
Notre Expertise
  • QUI SOMMES-NOUS
  • Nos Services et Domaines de Compétences
    NOUS CONNAÎTRE
    Daniel DUVAL
    site partenaire www.arime.fr
    OFFRES EMPLOI MEDICAL
  • Futurs ou Nouveaux Retraités
  • Bon Plan Professionnel pour les Aides Soignants et Infirmiers

    COORDONNÉES

    DES ÉTUDIANTS DE MÉDECINE FORMÉS À ORLÉANS, DÈS LA RENTRÉE PROCHAINE, PAR LA FACULTÉ CROATE DE ZAGREB

    La Ville d'Orléans vient de signer un protocole avec cette université internationale. Les premiers étudiants, sélectionnés par concours, commenceront leurs études dès septembre 2022, dans la cité johannique. Le cursus délivre un diplôme européen, reconnu par la France, donc. Les droits d'inscription, assez élevés, pourraient donner droit à des aides financières.

    Agir et proposer du concret. C'est l'obsession partagée du maire d'Orléans, Serge Grouard, et de son premier adjoint en charge de la santé, Florent Montillot.

    "Il n'y a plus le temps d'attendre et de faire des ronds dans l'eau. C'est une question de vie ou de mort", martèle l'édile, conscient de l'urgence et de la gravité de la situation.

    Les chiffres qu'il a rappelés en préambule, parlent d'eux-mêmes : le nombre de généralistes pour 100.000 habitants en France est de 123,8. Dans le Loiret, il est de 59... "La désertification médicale, c'est notre point faible et ça pose problème pour l'attractivité du territoire", reconnaît sans problème Serge Grouard.

    Pourtant, il rappelle les initiatives prises par la Ville (qui n'a pas la compétence santé, prérogative de l'État), entre la création de maisons de santé et le futur centre de santé municipal.

    "Mais tous les efforts n'y suffisent pas. La question fondamentale, c'est la formation d'étudiants", martèle le maire.

    C'est pourquoi, il a dévoilé ce jeudi, en conférence de presse, avoir fraîchement signé, la semaine dernière, un protocole avec la faculté de médecine de Zagreb. Objectif : qu'elle forme des étudiants à Orléans. Une initiative inédite en France. On vous explique tout.

    De quoi s'agit-il ?

    Pour cette première année, dès la rentrée de septembrecinquante étudiants pourront être accueillis. "C'est un plafond haut. On n'en aura peut-être pas autant la première année, mais c'est l'objectif. Il faut faire passer l'info", nuance le maire.

    Comment se fera la sélection ?

    Les candidats devront passer un concours "très sélectif", précise Florent Montillot, avant de rentrer en première année de médecine.

    "C'est le système inverse de la France où les étudiants passent le concours à la fin de la première année, où 80% d'entre eux échouent", explique Serge Grouard. 

    Toutes les modalités n'ont pas encore été fixées mais les candidats devront probablement se rendre à Zagreb pour passer le concours, en fin d'année (mai ou juin, vraisemblablement), dans les mêmes conditions que les autres étudiants. Les détails (date, coût...) ne sont pas encore connus mais seront rapidement établis par la structure de type associatif qui sera créée en février pour affiner le protocole

    La formation pratique aurait lieu au CHR d'Orléans mais aussi dans les hôpitaux de Montargis, Pithiviers et Gien, ainsi que dans les cabinets des médecins en ville. 

    Le protocole prévoit aussi que des étudiants basés à Zagreb, actuellement en 6e année (des internes, donc), viennent faire des stages dans le Loiret, dès 2022. 

    Où auront lieu les cours ?

    Les étudiants retenus étudieront la majorité du temps à Orléans mais aussi à Zagreb : un ou deux mois dans l'année, probablement. Cela reste à préciser encore dans la suite du protocole. 

    Mystère sur le lieu précis des cours à Orléans : le maire n'a pas voulu en dire plus.

    Une chose est sûre : tous les cours se dérouleront en anglais. Soit en visio pour les cours magistraux et ceux dispensés par des professeurs de Zagreb, soit en présentiel pour ceux assurés par des intervenants (enseignants et/ou médecins) orléanais ou français. Des praticiens de l'hôpital seraient déjà partants.  "On a des gens brillants", vante le maire. 

    Plus d’étudiants en médecine dès la rentrée 2022 : signez la pétition lancée en Centre-Val de Loire

    Combien ça coûte ?

    C'est là que le bât blesse car les frais de scolarité sont bien plus élevés qu'en France, bien que la faculté de médecine de Zagreb soit publique. Le montant n'a pas encore été fixé mais le maire évoque "entre 5.000 et 10.000 euros" par an

    Mais il promet tout de suite la possibilité d'aides financières, notamment pour les plus modestes et/ou ceux qui seraient prêts à s'engager à venir exercer sur le territoire à l'issue de leurs études.

    "On va en parler aussi avec la Métropole, le Département, la Région. Il faut une incitation."

    Florent Montillot ajoute que ces frais, importants, englobent un "package complet", à savoir l'inscription mais aussi les cours de soutien, souvent très coûteux en France.

    "Tout est fait pour offrir une garantie de réussite et de passage en deuxième année."

    Sans compter que les Orléanais postulants n'auraient pas à payer un loyer d'étudiant. 

    Pourquoi Zagreb ?

    Les premiers contacts de la Ville avec Zagreb remontent à 2017, détaille Florent Montillot. Et même avant car, en 2016, un projet de prépa médecine en lien, déjà, avec cette fac de Zagreb, avait capoté

    "Faute d'avoir eu un accord avec une faculté de médecine française, nous voulions une université de l'Union européenne, labellisée par les instances européennes, délivrant un diplôme européen et donc reconnu en France", insiste Serge Grouard.

    La fac de Zagreb est réputée, attire des étudiants du monde entier avec un cursus en anglais. "C'est la seule d'Europe brevetée "High Quality"", précise Florent Montillot, ce qui démontrerait son standing et son niveau d'exigence.

    Quid du projet de fac de médecine réclamé par plusieurs élus ?

    La question agace le maire, qui a lui-même signé ce courrier de François Bonneau adressé au Premier ministre et demandant la création d'une faculté de médecine, dès cette rentrée, à Orléans, sous la houlette de celle de Tours.

    Comment, dès lors, conjuguer ces deux projets ?

    "Ils sont parfaitement complémentaires", assure-t-il, avant de déclarer avec véhémence : "Des gens meurent aujourd'hui car ils n'ont pas de médecin! Le reste n'a pas d'importance. Les deux pourraient cohabiter."

    Pour lui, cette perspective apporte du concret : "Je suis le premier à critiquer l'Europe mais là, c'est un système intéressant pour nous et pour les étudiants. C'est gagnant-gagnant. On ne lèse personne et on ne demande pas d'aide financière extérieure. C'est une première en France. On impulse quelque chose de très novateur, dans l'intérêt général. Je ne vois pas qui pourrait s'y opposer." D'autant que tout est "bordé juridiquement", assure-t-il.

    .

     

    LES ACTUALITÉS ARCHIVÉES