X FERMER

NAVIGATION

ACTUALITÉS
Fête des Carabins en plein Coronavirus au C.H. de Bigorre à TARBES COVID-19 Grosse Fatigue Partage des Données de Santé PASS Sanitaire: l'accord entre députés et sénateurs permet au gouvernement de tenir son calendrier Quels sont les pays d'Europe qui ont déjà adopté le pass sanitaire ? Macron aux Français : Situation du Coronavirus dans le monde A Bayonne et Nîmes, plusieurs médecins accusés d'avoir escroqué leur CPAM COVID-19 Situation des Vaccins Obligatoires La Roumanie transfère des malades critiques vers la Hongrie et le Danmark fait don de Matériel Médical Médicaments pour les patients atteints du Covid offerts à la Roumanie par l'Autriche Liste des pays à haut risque épidémiologique, mise à jour L'infirmière bosse avec un faux pass: trois morts Tests antigéniques et autotests : le froid peut fausser les résultats Des étudiants de médecine formés à Orléans, dès la rentrée prochaine, par la faculté croate de Zagreb Réserves de sang au plus bas : le cri d'alerte de l'EFS Ontario : Le permis de santé COVID est abandonné après des manifestations à grande échelle Expiré en France, le Passe reste valable au Luxembourg Guerre en Ukraine : L'utilisation par la Russie de l'arme nucléaire tactique est redoutée Faux Médecin obcédé par la Médecine En France, le Covid a fauché près de 100.000 vies de plus qu'en période normale Au moins 120 services d'urgences font face à de graves « difficultés »avant l'été, « du jamais-vu » Pénurie de lait infantile : un avion chargé de 31 tonnes a atterri aux Etats-Unis, un second attendu On a le droit de ne pas aller bien La France demande aux citoyens de porter à nouveau des masques dans les espaces bondés Erreur médicale de grande envergure Une clinique accusée de mentir pour éviter la fermeture de son bloc Fac de médecine d' Orléans : première rentrée Rentrée à la Faculté de Médecine de Târgu-Mures (Roumanie) et Hambourg (Allemagne) Pré-Rentrée à la Faculté de médecine de CLUJ-NAPOCA (Roumanie)
EDITO
C'est un leurre de penser que de jeunes médecins seront aussi efficaces que des médecins aguerris
SITE GRATUIT
Site Gratuit
ERREURS MÉDICALES
ERREURS MÉDICALES causant des Dommages ERREURS PAR LE PERSONNEL SOIGNANT ORIGINES DES ERREURS MÉDICALES
LES MERCENAIRES INTÉRIMAIRES
Ces Médecins devenus de véritables Mercenaires
EXEMPLES DE CAS
Chirurgie ophtalmique Chirurgie orthopédique Chirurgie Dentaire Chirurgie viscérale cà pourrait vous arriver En savoir plus sur les barrières et les EHPAD
LE CONCEPT
Situations d'URGENCES par ERREURS -SANTÉ QUI PEUT NOUS CONTACTER Comment ça marche ?
NOS PRESTATIONS
Notre Expertise
  • QUI SOMMES-NOUS
  • Nos Services et Domaines de Compétences
    NOUS CONNAÎTRE
    Daniel DUVAL
    site partenaire www.arime.fr
    OFFRES EMPLOI MEDICAL
  • Futurs ou Nouveaux Retraités
  • Bon Plan Professionnel pour les Aides Soignants et Infirmiers

    COORDONNÉES

    PÉNURIE DE LAIT INFANTILE : UN AVION CHARGÉ DE 31 TONNES A ATTERRI AUX ETATS-UNIS, UN SECOND ATTENDU

    Un petit espoir pour les parents de jeunes enfants américains. Dimanche matin, un avion parti d’Allemagne avec plus de 31 tonnes de boîtes de lait en poudre pour bébé destiné au marché américain, touché par une importante pénurie, a atterri dimanche matin aux Etats-Unis, selon des images retransmises sur les chaînes de télévision américaines. Le président Joe Biden avait, un peu plus tôt, annoncé sur Twitter qu’un avion « chargé de plus de 70 000 livres (plus de 31 tonnes) de lait maternisé (...) est sur le point d’atterrir dans l’Indiana ». « Un vol est parti cette nuit de la base aérienne de Ramstein en Allemagne, plein de lait en poudre pour bébés, et atterrira dans l’Indiana (dimanche) matin », avait précisé le conseiller économique de la Maison Blanche, Brian Deese, sur la chaîne CNN. A son bord, 132 palettes de lait maternisé de la marque Nestlé. D’autres livraisons « arriveront en début de semaine » Joe Biden a indiqué dimanche soir qu’une deuxième livraison était en route vers les Etats-Unis. « Nous avons obtenu un deuxième vol pour transporter les préparations spéciales pour nourrissons de Nestlé en Pennsylvanie », a tweeté le président. « Le vol et le transport par camion auront lieu dans les prochains jours, et je continuerai à vous tenir au courant », a-t-il ajouté. D’autres livraisons de lait en poudre « arriveront en début de semaine » sur d’autres vols. Le premier envoi couvrira environ 15 % des besoins immédiats, a déclaré le conseiller économique présidentiel Brian Deese sur CNN. Les Etats-Unis connaissent depuis plusieurs mois une pénurie de lait pour bébé, causée par des problèmes d’approvisionnement et de main-d’œuvre liés au Covid-19, puis aggravée par la fermeture, en février, d’une usine du fabricant Abbott dans le Michigan, après un rappel de produits soupçonnés d’avoir provoqué la mort de deux nourrissons. « Nous avions un fabricant qui ne respectait pas les règles et qui fabriquait des préparations qui risquaient de rendre les bébés malades », a déploré Brian Deese. « Il n’y a pas de doute, les difficultés sont grandes », Le PDG d’Abbott, Robert Ford, a présenté samedi dans les colonnes du Washington Post ses excuses pour cette pénurie qui touche des milliers de familles américaines, pour lesquelles trouver du lait pour leur bébé est devenu un véritable parcours du combattant. Mais au-delà, s’interroge le principal conseiller économique de Joe Biden, « comment en est-on arrivés à un marché contrôlé à 90% par trois entreprises ? » Il a insisté sur la nécessité de réfléchir à la manière d’ « apporter plus de concurrence dans (l’)économie » américaine, d’ « avoir plus de fournisseurs de lait pour bébé afin qu’aucune entreprise n’ait un tel contrôle sur les chaînes de production. Et nous allons devoir y travailler ». Par ailleurs, interrogé sur la probabilité que les Etats-Unis connaissent une récession dans les mois à venir, Brian Deese s’est contenté de souligner qu’ « il y a toujours des risques », mais s’est voulu rassurant quant à la solidité de l’économie américaine. « Il n’y a pas de doute, les difficultés sont grandes », a-t-il reconnu, citant notamment l’inflation, qui a un peu ralenti en avril, à 8,3%, après avoir atteint en mars 8,5%, son record depuis 40 ans.

    Source : Le Parisien  23/05/2022

    LES ACTUALITÉS ARCHIVÉES